Alors, voyez, j'aime plutôt bien les beaux garçons et tout et tout, mais à un tel niveau de talent, je crois que j'aurais succombé à cet homme vite fait bien fait (bon, il y a quelques années, maintenant je suis hors jeu)

psm1

 

 

Il a succombé le premier...

Une overdose. Se droguer. Boire. Faire des trucs extrêmes. Je me demande si un être zen et sain peut avoir une folie créative, créatrice. Je doute. Il me semble que la déformation chimique induite par un produit ou un autre permet de faire baver l'inconscient sur le réel, de libérer la bête mystérieuse que l'on trimballe en nous et de la laisser s'exprimer, en laisse. Plus ou moins en laisse.

Il a laissé tomber la laisse. C'est bien dommage. Il n'est pas le premier. Pas le dernier non plus.

J'attends toujours une oeuvre majeure chez les Amish. Chez les Adventistes du 7ème jour. Christine Boutin sculpte comme une merde. Ma voisine du dessus chante comme Eve Angeli. Le dirlo du Casino de la Gare d'Asnières joue faux, même quand il te serre la pogne. Peut-on avoir du talent sans a little help from my friend la substance, quelle qu'elle soit ?

Ce sera la question du soir.

Salut Philip !