Après une semaine très humide - je parle du temps, pas de mes couches Confiance, merci - où je suis pour la plupart du temps restée cloîtrée à la maison à coudre, à part quelques incursions à l'extérieur, quelques excursions donc, mais pas touristiques, avec guide microté et autocar qui pue... plutôt boulotiques ; je planifie un samedi total Parisien avec ma copine Haïku, qui elle aussi est une quintessence de la femelle de Ville Lumière.

Qu'est-ce qu'une parisienne me direz-vous ? 

Je pense qu'Haïku et moi représentons correctement le phénomène (dans les classes d'âge supérieures, enfin antiques), bien qu'un malheureux évènement divorcementiel m'ait exilée à l'ouest du périf depuis quelques années déjà et qu'un amour fulgurant m'ait doublement exilée très à l'ouest du périf à mi-temps. Haïku, elle, habite à Paris, travaille à Paris, respire le pire de Paris, et vit dans le meilleur de Paris, le 18ème arrondissement. C'est partial, je sais, et je te crotte le poupou.

Or donc, demain, nous avons décidé de nous rendévouter à 11 heures du mat' aux Halles, pour voir notre troisième film français de la semaine (on obéit à Arnaud Topinembour jusqu'au bout, j'avais très envie de voir le Cronenberg, mais bon...), une comédie que nous souhaiterions apprécier mais c'est pas sûr : Barbecue.

BARBECUE - Bande annonce teaser "La méthode" (2014)

Rapport circonstancié à suivre.

Ensuite, nous irons nous recueillir au Diable des Lombards devant une binouze et une excellente frite, histoire de nous restaurer tout en débriefant l'opus pelliculaire.

diable des lombards_1

N'écoutant que notre courage, nous nous précipiterons avec nonchalance à la vente de presse de Lilith, rue Saint-Sébastien, où je pense, nous nous agripperons l'une à l'autre pour ne pas dépenser l'argent que nous n'avons pas.

photo

Puis nous filerons telles des goélettes radieuses vers l'île Balkany où fut bâtie la forteresse SO OUEST l'an dernier. Levallois, donc. Et surtout, Marks & Spencer, avec le rayon bouffe qui va bien : le pain de mie à nul autre pareil, les pork pies, les hot cross buns, les custar cream biscuits, et je tampax et des meilleurs ! Je crains que nous ne dépensions un peu de l'argent que nous n'avons pas.

marks23032012DSC_0477

Ensuite, chargées de lourds et délicieux fardeaux, nous regagnerons Courbi et ma tannière.

Juste à temps pour regarder ensemble la cérémonie de clôture du Festival de Cannes et dégoiser comme des oies sur les robes de ces dames et faire des ola et des ho la la à tout va, tout en buvant la bouteille de champagne qui rafraîchit dans mon frigo depuis 1 mois et qui commence à s'ennuyer ferme. 

tapis-rouge-du-festival-de-cannes-4423254tcuiy

Good day en perspective, sunshine en option !

Good Day Sunshine-The Beatles