Une fois par semaine environ, je reçois une demande "d'ami" de la part d'un homme dans la cinquantaine, plutôt pas mal de sa personne. Différent à chaque fois, avec un nom bien franchouillard, mais qui habite à l'étranger, en Suède, en Belgique, en Italie... à chaque fois, il est veuf, a des enfants mais pas d'amis Facebook (le pauvre !), il est toujours "à son compte", et je ne le connais ni des lèvres ni des dents.
Mais alors, me direz-vous, qui sont ces jolis messieurs qui cherchent ma compagnie ?
Certains pêchent la morue, eux pêchent la vieille. J'ai 60 ans, je suis donc seule et désolée dans ma chemise de nuit en pilou-pilou, bien qu'ayant certainement un peu de pèze sous mon matelas.
Jean-Marc Dugommier va s'occuper de mon cas. Il va me flatter, me dire combien je suis la princesse qu'il attendait et pourra soigner ses blessures. Ses paroles sucrées seront un baume sur mes vergetures !
Jean-Paul Bonneau me soutirera mon numéro de téléphone, ou mon mail et m'inondera de poésie à 3 balles. Son romantisme sera un tapis de roses sous mes bas de contention.
Denis Dunan se mettra virtuellement à mes genoux pour me déclarer une flamme immarcescible. Une cure divine pour ma ptose mammaire et ma sècheresse vaginale.
Et puis un jour Jean-Paul-Marc-Denis m'appellera en urgence, il sera coincé au Congo ou en Papouasie Nouvelle Guinée et il me suppliera de lui sauver la vie en envoyant un mandat.
Alors mon chéri, je te préviens tout de suite, malgré ma ptose, ma sècheresse, mes bas, mes vergetures et mon grand âge, il me reste encore quelques neurones.
Je te conseille amicalement d'aller de faire sodomiser dans une usine de gravier.
Cordialement
La vieille

artoff7584