25 décembre 2015

Bon appétit !

Avec mon pote Thomas, on a pris deux stands au marché de Noël de Courbi.Un petit et un plus grand, tout en longueur. L'embrouille, c'est qu'ils ne sont pas côte à côte, moralité quand on doit se barrer (pipi, ou autre activité physiologique), l'un ne peut pas surveiller le bouclard de l'autre. On est obligé de fermer une boutique, au choix. C'est pas pratique. Faut choisir celle qui reste ouverte.D'ailleurs, tiens, je me barre, il est midi, je laisse Thomas dans l'étal long.
Posté par prisedechou à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

06 décembre 2015

Alice au pays des satyres puants

La jouissance serait une petite mort. Ben d'accord pour crever alors, si c'est bon en petit, ce sera le grand pied en grand, du coup j'ai moins peur de taper le baquet. Partir dans un orgasme maximal, et se dissoudre dans l'espace. Oui, je vote pour. Et après ? Après, on s'en fout, on est mort ! On n'est plus rien, comme avant, quand on n'était pas né, comme un poisson carré. On reste un souvenir plus ou moins heureux dans la tête de ceux qui restent. Vivant, on espère que le souvenir sera bon. Mort, on s'en talque. Pourquoi ces... [Lire la suite]
Posté par prisedechou à 09:40 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 avril 2015

Quand j'entends le mot CULTURE...

On cause bouquins ? Cinoche, je ne peux pas, je ne me suis pas bougé les seufs pour aller voir un quelconque film depuis des lustres. J'ai vu "Dallas buyer's club" sur Canal : une réussite absolue, je suis tombée pomme de Jared Letho et de Matiou Mc Coconut, mais tout ceci est d'ores et déjà de l'actualité rance, ils ont eu l'Oscar et pour une fois, bon sang, c'était amplement mérité. Je suis sortie dans Paris in April. C'est beau. Tout simplement. C'est même plus que beau, c'est émouvant. Quand les connards supporters du PSG... [Lire la suite]
25 juin 2014

Et toc un tag !

 Dame Zosio, qui a commenté sur le post précédent, propose un tag ! Et oui, la chose existe encore... répondra qui voudra, voici ce que j'en dis : Tu trouves une grosse limace rouge rampant sur ton tapis d’entrée, tu fais quoi ? Je la mets dans un tupperware, ça fera du rab de viande ! Ton fils de 20 ans te fait son coming out.  Comment réagis-tu ? Je lui demande si son copain est coiffeur, y'a pas de petits profits. Est-ce la poudre ou la machine qui fait rétrécir toutes tes fringues et rien que les... [Lire la suite]
Posté par prisedechou à 19:07 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :
21 mai 2014

Le bout de gras

Je discute le bout de gras l'autre jour avec une copine de la pelouse, Emma. Le bout de gras en question est situé au sud de la colonne vertébrale, nous parlons fesse. Ou cul, si vous préférez et si vous avez de l'élasticité dans la bienséance - dans le séant aussi, je l'espère du moins pour vous. Elle me raconte que l'une de ses ex est redevenue hétéro après une incursion prolongée sur le gazon et sort depuis peu avec un individu de sexe masculin, très porté sur le bout de gras du sud de la colonne. En un mot comme en 100,... [Lire la suite]
Posté par prisedechou à 13:15 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 avril 2014

J'ai envie de devenir moins con

Je suis boulimique du vortex en ce moment, je lis tout ce qui traîne - livres, journaux, magazines, je vois des films, des séries, des débats, j'écoute la radio avec voracité, et j'essaye d'aller plus loin dans les relations avec mes ami(e)s, plus en profondeur, pour effleurer la vérité : l'angoisse, l'amour, les secrets, le sexe, les croyances, la haine... je gratte jusqu'au sang, jusqu'à l'âme. Je dois être bien chiante. Il est toutefois à la fois rassurant et fascinant de voir que les réponses viennent quand les questions sont... [Lire la suite]
Posté par prisedechou à 21:37 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 avril 2014

L'amour est dans la Ruhr...

... cours y vite, mais sans passer par le cinoche, sans payer une blinde pour poser ton auguste fessier sur un fauteuil raide couvert de velours rouge râpé, sans te farcir les deux heures somnifères du navet de Patrice Leconte : "Une promesse". Il lui arrive quoi, à Patou ? L'andropose lui pèse ? L'andropèse lui pose problème ? Il a mangé un Lelouch à la sauce Cartland ?  C'est quoi, ces scènes interminables truffées de flous artistiques qui te fatiguent la cornée ? Les valses de caméra autour de personnages empesés qui... [Lire la suite]
Posté par prisedechou à 09:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
07 avril 2014

Merci Monsieur Frite...

Bon, bon... personne ne cause la vieille France, à ce que je vois. Sans jouer les prône-misère, je ne rêve que d'agnacarder, ce dimanche, et les vibrants pantophiles me canulent. Une pleine journée de bonace : croustiller un chouillat, déparpaillée dans mon dinojama, céder à ma molle acédie... mais vu le frusquin sécot, il va falloir que je m'accointe avec cette appareilleuse de Simone de Beauvoir pour turbiner du bada. Ah, ce maudit flip du margouillis ! Ca m'apprendra à m'assoter de ce maousse poil-poil un rien rafalé !  Je... [Lire la suite]
Posté par prisedechou à 10:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
06 avril 2014

Devoir sur table

Sans jouer les prône-misère, je ne rêve que d'agnacarder, ce dimanche, et les vibrants pantophiles me canulent. Une pleine journée de bonace : croustiller un chouillat, déparpaillée dans mon dinojama, céder à ma molle acédie... mais vu le frusquin sécot, il va falloir que je m'accointe avec cette appareilleuse de Simone de Beauvoir pour turbiner du bada. Ah, ce maudit flip du margouillis ! Ca m'apprendra à m'assoter de ce maousse poil-poil un rien rafalé !  Vous avez une heure pour traduire et je ramasse les copies. ... [Lire la suite]
Posté par prisedechou à 11:37 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 janvier 2014

Y'a pas de fumée sans feu

FAUX ! ARCHI-FAUX ! L'homme qui partage ma somptueuse existence haut-de-seinaise et moi avons investi l'Alcazar d'Asnières ce tantôt pour voir une oeuvre acclamée par la critique pelliculaire. Bande-annonce "L'AMOUR EST UN CRIME PARFAIT" (sortie le 15 janvier 2014) Ca fume grave. Du début à la fin. Ca vapote, ça clope, les ceusses qui ne crapotent plus s'y remettent, seul le gros ringardos (tout de même interprêté par le divin Podalydes) ne se colle rien entre les lèvres, sauf celles de Karin Viard. Mais les lèvres intimes... [Lire la suite]
Posté par prisedechou à 20:21 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , ,